Liberté, innovation, compétitivité.

Avec pour mission de structurer la filière du logiciel libre en France, le CNLL fédère 13 clusters d'entreprises régionaux consacrés au logiciel libre, et représente plus de 400 entreprises dont le modèle économique repose sur l'open source : startups, éditeurs de logiciels, sociétés de service et cabinets de conseil - les ENL (Entreprises du Numérique Libre).

Nos 10 propositions...

... pour une politique industrielle du Logiciel Libre, en faveur de la compétitivité de nos entreprises et la souveraineté technologique de la France, remises à Fleur Pellerin le 10 octobre 2012.

Plus d'infos

La voix de la filière

Le CNLL représente plus de 300 entreprises de la filière du logiciel libre en France. Il s'exprime sur les sujets relatifs à l'économie numérique au nom des valeurs communes de notre écosystème.

Plus d'infos

Signez la Charte Libre Emploi !

Cette charte vise à promouvoir un emploi responsable dans le secteur des logiciels libres, sur la base d'engagements concrets qui favoriseront la reconnaissance des entreprises qui s’inscrivent dans une démarche durable au sein de l’écosystème.

Signez maintenant !

Nos positions

Le CNLL prend position sur les points suivants, en faveur de l'innovation et de la compétitivité du secteur.

Compétitivité

Le logiciel libre favorise favorise le travail en réseau, l'innovation ouverte, les cycles rapides de développement, et plus généralement la compétitivité des entreprises qui l'adoptent. A titre d'exemple, les géants d'Internet (par exemple : Google, Amazon, Facebook, Twitter aux USA ; Free en France) ont basé leur succès sur le choix du logiciel libre pour leur infrastructure, et sont également pour la plupart d'importants contributeurs aux écosystèmes du logiciel libre.

En favorisant le développement du logiciel libre en France, dont la position de leadership dans ce domaine est reconnue, et en Europe, les pouvoirs publics jouent à la fois sur la compétitivité et la création d'emplois dans ce secteur, mais aussi et surtout, renforcent la compétivité de l'ensemble de l'économie française.

En savoir plus

Emploi

Le logiciel libre, c'est 30000 emplois en France en 2012, et un secteur en croissance de 30% par an, qui attire donc de facto chaque année 10000 nouveaux emplois qualifiés - ingénieurs ou techniciens informatiques, commerciaux et responsables marketing de haut niveau. Pour permettre aux plus compétitifs d'entre nous de continuer à croître en créant de l'emploi, nous demandons que soit mise en place une véritable politique de formation adaptée aux besoins et aux valeurs de nos entreprises.

En savoir plus

Brevets logiciels

Le CNLL, comme l’ensemble de la communauté du logiciel libre, est opposée aux brevets logiciels, un système qui ne profite essentiellement qu’aux "patent trolls", coquilles vides juridiques qui s'enrichissent par le racket des véritables innovateurs, et aux acteurs en position dominante qu'ils aident à maintenir le statu quo sans avoir besoin d'innover. Le brevet logiciel s’avère au contraire extrêmement défavorable aux PME du logiciel (surtout lorsqu’elles dépassent une certaine taille), qu’elles soient d'ailleurs ou non attachées au modèle du logiciel libre.

En savoir plus

Standards ouverts

Pour conserver son autonomie technique, la sphère publique ne saurait être prisonnière des formats propriétaires imposés par ses prestataires. Les standards ouverts doivent être systématiques dans le cadre de la commande publique et des données publiques. Tout fournisseur de solution informatique souhaitant soumissionner à une commande publique devrait être obligé de fournir les informations nécessaires à l'interopérabilité de la solution informatique qu'il propose.

En savoir plus

Préférence pour le libre dans la commande publique

Nous demandons que soit rétablie et généralisée à l'ensemble de l'administration française la directive de 2006 du Ministère de la Défense qui stipulait : "à coût global, risques et efficacité opérationnelle comparables, le logiciel libre est privilégié ; l'utilisation de certains logiciels libres peut être imposée aux contractants ; le bien fondé de solutions comprenant tout ou partie de logiciels libres doit être systématiquement étudié ; en cas d'acquisition de logiciels « propriétaires », la solution d'une licence libératoire est systématiquement étudiée par le porteur du besoin."

En savoir plus

Small Business Act et relations grands comptes / PME

L'immenses majorité des entreprises du CNLL sont des TPE ou des PME, alors que leur principal marché est celui des grands comptes et des administrations. Afin de leur donner toutes leurs chances ce croître sereinement, nous appuyons les initiatives visant à favoriser la relation PME/Grand Compte, et notamment l'instauration d'un Small Business Act à la française, garantissant une part de la commande publique aux PME innovantes.

En savoir plus

Fiscalité

Nous mettons en avant des propositions ("mécénat de compétence", "fondations logiciel libre"...) visant à permettre aux entreprises qui le souhaitent d'imputer fiscalement la valeur de leur contributions à des projets de logiciels libres.

En savoir plus

Autres

Retrouvez l'ensemble de nos prises de position et propositions dans une section dédiée.

En savoir plus

Soutien massif et indiscutable de l'écosystème du numérique ouvert aux standards ouverts et à l'interopérabilité dans l'administration

(2015-06-23) Le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) dévoile les résultats d'un sondage sur l'impact économique des standards ouverts Dans une volonté affichée de rendre interopérables les systèmes d'informations des ...

Lire a suite

Nouvelle présidence, nouveaux défis pour le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL)

(2015-06-15) Paris, le 17 juin 2015. Le CNLL nomme Stefane Fermigier et Philippe Montargès à sa tête pour représenter et défendre l'importance et la spécificité de la filière industrielle de l'Open Source en France Le Conseil National du Logiciel Libre, organe représentatif de ...

Lire a suite

Intervention contre le projet de loi sur le renseignement le 1er juin

(2015-06-01) Le CNLL interviendra aujourd'hui lors de la manifestation organisée par le mouvement "Ni Pigeons Ni Espions" au NUMA. « Les députés ont voté le projet de loi sur le renseignement, mais les boîtes noires ne sont pas encore légalisées ! Des parlementaires inconséquents ont pu voter ...

Lire a suite

Commentaire du CNLL sur le RGI

(2015-05-15) Une consultation était ouverte jusqu'au 15 mai sur le RGI, le Référentiel Général d'Interopérabilité. Le CNLL a participé à cette consultation. Ce qui suit constitue l'essentiel de sa réponse. Le CNLL est l'association représentative de la filière du logiciel libre en France. Il est constitué de 13 clusters régionaux ...

Lire a suite

Le Logiciel Libre et Open Source est au coeur de la plupart des grandes innovations numériques et demeure le meilleur garant pour la liberté d'entreprendre et la vie privée. Le CNLL agit pour que le logiciel libre soit plus présent dans le discours ambiant et qu'il soit reconnu comme partenaire à part entière de la French Tech et des autres organisations professionnelles et économiques.

Philippe Montargès, Co-Président du CNLL

Le travail en réseau, inscrit profondément dans l'ADN des communautés du logiciel libre, sous-tend aussi les principes et les modalités de nos actions au sein des clusters régionaux d'entreprises du Logiciel Libre, autant qu'au sein du CNLL.

Stefane Fermigier, Co-Président du CNLL